Publicité
Attention au diabète de grossesse

Vous avez toujours faim ? Vous avez des envies incontrôlables de sucre ? Voici ce que vous devez savoir sur le diabète de grossesse.

VOUS AVEZ TOUJOURS FAIM ?

La faim est une sensation naturelle qui traduit un besoin naturel, c’est une sensation tout à fait saine générée par le besoin de votre corps qui porte la vie. Votre corps nourrit une autre vie à l’intérieur de lui et a d’autres besoins. Ne culpabilisez donc pas, vous n’êtes pas « gourmande » ou « capricieuse » comme vous le dit votre mari. Le tout est de savoir répondre à cette faim de façon saine pour nourrir le corps naissant de votre enfant, et le vôtre, en profondeur.

QU’EST-CE QUE VOUS POUVEZ MANGER ?

Vous avez le choix et vous décidez des choix alimen­taires que vous faites. C’est cette question qui est fon­damentale pour chaque femme enceinte. Une femme qui consomme un panier de deux kilos de fruits ne prendra pas autant de poids qu’une femme qui va consommer de biscuits industriels. La sensation de faim et la demande de sucre de votre corps peut être satisfaite de deux manières différentes. Les biscuits in­dustriels bourrés de sucre raffiné et d’additifs ne vont pas nourrir le foetus, ils vont même lui transmettre de mauvaises substances chimiques néfastes pour le cer­veau. Un kilo de raisins et de pommes, des bananes ou des oranges, vont au contraire vous apporter à vous et à votre enfant du sucre naturel des fruits, très bon pour la santé, et des vitamines et des minéraux en quantité. A vous de faire les bons choix.

LE DIABÈTE DE GROSSESSE QU’EST-CE QUE C’EST ?

Le diabète se traduit simplement par une glycémie (taux de sucre dans le sang), plus élevée que la normale. Le diabète de grossesse ou diabète gestationnel ne doit pas être négligé, il est souvent lié à des problèmes de santé plus graves. Une glycémie élevée est associée à un risque accru de prééclampsie, d’hypertension, de prématurité, d’accouchement par césarienne et de dé­veloppement du diabète de type 2 chez la mère plus tard dans sa vie. La prééclampsie apparaît générale­ment après la vingtième semaine de grossesse. Elle se traduit par une élévation de la pression artérielle, un taux élevé de protéines dans les urines et une prise de poids avec oedème. Elle toucherait entre 5 et 10% des femmes enceintes et doit être prise au sérieux.

FAITES DE L’EXERCICE !

Pour éviter de développer un diabète de grossesse, pour contrôler votre appétit et pour baisser l’impact des perturbations hormonales lors de ces neuf mois, faites de l’exercice ! Une étude démontre une diminu­tion de 36% de la fréquence du diabète chez les femmes enceintes qui font de l’exercice régulièrement. Chez la femme enceinte, l’exercice doit être adapté. 30 à 45 minutes d’exercices d’intensité modérée, de 3 à 5 fois par semaine, devraient suffire pour maintenir la forme. Vous pouvez opter pour de longues marches dans des parcs, ou encore pour des cours de yoga ou autre gym douce ce qui vous permet de faire des étirements. Les étirements sont très importants pour la femme enceinte, ils augmentent la mobilité et flexibilité. Une pratique simple mais très efficace. Etirez-vous le matin au réveil, et environ chaque 60 minutes le long de la journée. C’est très important surtout si vous faites un travail qui requiert une position assise ou debout pro­longée.

source : espritbebe.com

Article rédigé par:

Partager sur:

Articles similaires

Commentaires

Abonnez-vous !

Arrondissez vos fins de mois en devenant rédactrice du site.

100% gratuit - 100% gagnant

Je m'inscris

Article du mois

Nous suivre sur facebook