Le tube neural est un canal très étroit qui, à partir de la semaine 4 de grossesse, se replie pour former l'encéphale et la moelle épinière. L'encéphalocèle est une protubérance en forme de poche qui se développe vers l'extérieur et qui se produit lorsque le tube neural ne s'est pas complètement fermé pendant la grossesse. Le résultat est une excroissance qui naît à un certain endroit du crâne, comme par exemple sur le nez ou le cou, bien qu’elle soit plus fréquente à l’arrière de la tête.

 

Quelle est la cause de l'encéphalocèle ?

Bien que l'on pense que de nombreux facteurs interviennent dans cette anomalie comme la composante génétique ou les facteurs environnementaux d’avant ou pendant la grossesse, à ce jour, la cause de l'encéphalocèle n'est pas vraiment connue.

Cependant, des études spécialisées ont conclu que la prise d'acide folique pendant la grossesse réduit considérablement le risque d'avoir des bébés atteints de malformations du tube neural. Par conséquent, il est recommandé de prendre environ 0,3 ou 0,5 milligrammes par jour d’acide folique, même avant d’être enceinte. Les aliments les plus riches en acide folique sont les légumes, les légumineuses et les agrumes.

L'apport en vitamine B et en acide folique contribue à prévenir ces malformations congénitales, malformations notamment liées au cerveau ou à la colonne vertébrale. Il est toujours conseillé de consulter un médecin pour savoir ce qui est bon à prendre pour avoir un bébé en bonne santé.

 

(Ça peut vous intéresser : L'acide folique pendant la grossesse et les aliments qui en contiennent)

 

Quel est le diagnostic et le traitement de l'encéphalocèle ?

Les encéphalocèles qui naissent à l'arrière de la tête ou les malformations sur le visage et dans le cerveau provoquent normalement plus de problèmes dans le système nerveux. Les symptômes de cette anomalie peuvent inclure :

• Une perte de force dans les jambes et les bras.

• Une disproportion de la taille de la tête par rapport au corps.

• Une accumulation de liquides dans le cerveau.

• Une utilisation non coordonnée des muscles.

• Des retards de croissance.

• Des convulsions.

 

(Ça peut vous intéresser : Les premières heures du bébé : comment agir ?)

  

On traite chirurgicalement l'encéphalocèle pour replacer le tissu cérébral et les membranes à l'intérieur du crâne ainsi que pour corriger les défauts du visage ou du crâne. Les traitements dépendront du type de défaut mais peuvent laisser des séquelles. Malheureusement, les problèmes neurologiques causés par l'encéphalocèle seront toujours présents.

 source : bebesetmamans.com