Publicité
L’alimentation pendant l’allaitement : 4 conseils de base

Augmenter les éléments nutritifs de votre alimentation est essentiel pendant l’allaitement. Mais comment suivre une alimentation nutritive pendant l'allaitement ? Il n’y a pas beaucoup de choses à retenir, prenez simplement note de ces 4 règles d'or !

Nombreuses sont les mamans qui décident d'allaiter leur bébé et il est bien connu que pendant la période d'allaitement, il est important que la femme suive une alimentation équilibrée, qui doit être particulièrement nutritive pour fournir au bébé toutes les vitamines et tous les minéraux dont il a besoin.

Une mère qui allaite doit ingérer 500 calories de plus qu'une mère qui n’allaite pas. Cela équivaut à manger un sandwich ou à faire deux collations supplémentaires tout au long de la journée. D'autre part, pendant l'allaitement, la femme doit boire environ huit ou neuf verres d'eau par jour pour être bien hydratée. Mais, quelles directives suivre pour avoir une alimentation nutritive ?

 

(Ça peut vous intéresser : Que manger si vous allaitez votre bébé ?)

Alimentation pendant l’allaitement : les 4 règles d'or

Dans cet article, nous vous détaillons les 4 règles de base à suivre dans votre alimentation pour que votre lait soit suffisamment nutritif.

1. Plus de calcium pendant l’allaitement

Les femmes qui allaitent perdent près de 5% de leur densité osseuse pendant l'allaitement. Elles doivent donc augmenter leur apport en calcium tout au long de la journée, sachant que la quantité idéale est de 1000 milligrammes par jour, selon HealthyChildren.org. Pour ce faire, l'idéal est de consommer des produits laitiers, tels que du lait ou des yaourts. En cas d’intolérance au lactose, vous pouvez opter pour d'autres aliments tels que le tofu, les légumes à feuilles vertes ou certains fruits secs comme les amandes ou des dérivés comme le lait d'amande.

 

2. Plus de protéines pendant l’allaitement

Les aliments riches en protéines sont également essentiels pendant l'allaitement car les protéines sont nécessaires pour la mère, mais aussi pour nourrir correctement le bébé. Les aliments riches en protéines sont les viandes maigres, les produits laitiers, les œufs, le poisson, le poulet ou les noix, entre autres.

(Ça peut vous intéresser : 10 mensonges sur l'allaitement maternel)

 

3. Moins de caféine pendant l’allaitement

Même si vous êtes fan de café, vous devez réduire votre consommation de caféine pendant l'allaitement car vous pourriez la transmettre au bébé à travers le lait. Selon les experts, vous pouvez consommer de petites quantités de caféine, environ 300 milligrammes par jour. Mieux vaut éviter d’en consommer plus, surtout le soir.

 

4. Parier sur la variété des aliments pendant l’allaitement

Légumes, fruits, céréales, poissons... Il est bon de suivre une alimentation saine et variée pendant l'allaitement car, en plus d'être bénéfique pour la santé, la variété des aliments permet d'introduire de nouvelles saveurs dans le lait maternel. On sait que les saveurs de la nourriture que consomme la mère sont transmises à l'enfant par le lait. Gardez à l'esprit que les aliments frits et les saveurs épicées ou fortes peuvent provoquer un rejet de l'enfant lorsque vous allaitez, ainsi que certains problèmes de santé tels que les coliques ou la diarrhée.

 

(Ça peut vous intéresser : Quels aliments donnent une saveur particulière au lait ?)

Article rédigé par:

Partager sur:

Articles similaires

Commentaires

Abonnez-vous !

Arrondissez vos fins de mois en devenant rédactrice du site.

100% gratuit - 100% gagnant

Je m'inscris

Article du mois

Nous suivre sur facebook