Publicité
Le serment d’hypocrite !! Mon Coup de Gueule !

« Ma cousine 27 ans enceinte de son premier enfant est décédée jeudi à la clinique après avoir subi une césarienne programmée (elle n'avait aucun souci de santé d'après son médecin …..) »

Voilà ce que je lis sur mon mur Facebook. Mon sang se glace et ne fait qu’un tour dans ma tête. La colère, l’incompréhension, la révolte, oui voilà la révolte !!!

Ce qui devait être le plus beau jour de toute une famille devient un cauchemar.

Nous sommes au Maroc en 2016, là ou la médecine fait des progrès considérables de par le monde, ici nous décidons pour des raisons hypocrites de stagner la science.

Chaque clinique possède tous les  appareils sophistiqués afin de bien mettre ses clients en confiances. Que dis- je ? ses CLIENTS !!!! Car aujourd’hui nous en sommes là, ce ne sont pas des Patients que reçoivent certains lieux médicalisés, mais bien des clients.

La césarienne n’est pas un acte anodin, il ne s’agit pas d’une manucure, il s’agit d’un acte chirurgical non dénué de conséquence.

Aujourd’hui nous pratiquons des césariennes par commodité plus que par nécessité. Comment ce fait-il que les praticiens ne redoublent pas d’effort à refuser cette acte de commodité ?

Pensez-vous donc il y aurait bien trop à perdre lorsque chacun sait qu’un accouchement par voie basse coûte environ 6000 dhrs alors que celui par césarienne en coute 12000 dhrs.

Comment un praticien qui a fait le serment d’hypocrate, peut-il accepter que sa patiente choisisse un accouchement par césarienne quand sa santé et celle de son enfant permet une délivrance par voie basse ? Ou au contraire convaincre une patiente en parfaite santé souhaitant accoucher par voie basse de faire une césarienne en la plongeant dans la psychose de la douleur.

La logique voudrait que cet acte soit fait sous deux conditions, la césarienne programmée pour des raisons médicales liées à la mère ou à l’enfant et les césariennes d’urgences en cas de problème mettant en dangers la mère ou l’enfant durant le travail.

Pour le cas de maman ayant peur de la douleur ou de l’accouchement, il y a plusieurs méthode de préparation à l’accouchement dont le praticien devrait être le conseillé.

Il faut savoir qu’une maman accouchant par voie basse sera sur pied quelques heures après la délivrance et profitera pleinement de l’arrivé de bébé, hors une maman accouchant par césarienne, devra rester alitée plusieurs jours et souffrira de sa cicatrisation. Elle sera rarement en grande forme pour profiter des premiers jours de vie de son enfant, aura plus de difficultés à démarrer un allaitement en cas de désir.

S’il vous plait mesdames les futures mamans, changer les choses à votre niveau et pensez a cette jeune femme partie trop vite en laissant un nouveau-né.

Quand à vous Messieurs, Dames les gynécologues privilégiez l’accouchement par voie basse en jouant de rassurance et n’oubliez pas, vous avez prêté serment ! Mais lequel, D’hypocrate ou d’hypocrite ?

 

 

Article rédigé par:

Partager sur:

Articles similaires

Commentaires

Abonnez-vous !

Arrondissez vos fins de mois en devenant rédactrice du site.

100% gratuit - 100% gagnant

Je m'inscris

Article du mois

Nous suivre sur facebook