Publicité
Mon enfant pleure avant d’aller à l’école : 5 phrases pour le rassurer

C'est la rentrée ! Si certains enfants se réjouissent de rejoindre les bancs de l’école et de retrouver leurs copains, pour d’autres c’est une véritable épreuve qui s’annonce. Comment réagir face aux larmes de votre enfant devant les grilles de l’école ? Voici quelques idées.

La cloche sonne et avec elle l’heure de la séparation. Votre enfant vous regarde silencieusement, les yeux embués, sa petite main serrant la vôtre d’une chaleur moite d’angoisse. Vous souriez, essayez d’arborer un visage confiant et rassurant tout en vous répétant intérieurement : “Non s’il te plaît ne pleure pas”. Avant même d’avoir pu trouver la manière de formuler cette phrase sans avoir l’air de repousser ses larmes, ca y est, il craque. Il pleure, il gémit : il ne veut pas aller à l’école, il ne veut pas vous quitter. 
Partagée entre l’envie de l’arracher de ce monde affreux pour disparaître en vacances avec lui pour toujours et l’horloge intégrée dans votre cerveau qui vous indique dangereusement que votre patron ne va pas apprécier cet énième retard, vos neurones travaillent à toute vitesse.

Que dire ? Que répondre à ces larmes ? 

5 phrases qui vont l'aider à surmonter la séparation

“On se retrouve ce soir, aujourd’hui tu penseras à moi et moi à toi. Ce n’est pas parce qu’on est pas ensemble qu’on est séparé, si tu penses à moi c’est que je suis avec toi.” 

“Toi tu vas à l’école moi au travail, c’est pareil tu sais et ce soir on aura plein de choses à se raconter. Je veux qu’aujourd’hui tu trouves au moins deux petites histoires sur ta journée à me raconter quand on se retrouve.”

“Tu sais tout le monde va à l’école : (son personnage préféré) va à l’école, Harry Potter va à l’école etc. (à décliner sous toutes les formes selon son âge et ses goûts). C’est comme ça qu’on devient grand et qu’il nous arrive des aventures”.

“Moi (ou le frère, la soeur, le cousin) aussi au départ je n’aimais pas trop aller à l’école et puis c’est là que je me suis fais mes meilleurs amis. Tu vas te faire (ou retrouver selon la classe) ton/ta/tes copain/copine/s ne t’inquiète pas.” 

“Il y a pleins de gens gentils à l’école qui sont là pour t’aider et pour que tu te sentes bien. Tu vas apprendre plein de choses, tellement que tu pourras même nous en apprendre à nous aussi !” 

Ce n’est pas grave que votre enfant pleure, il ne faut pas en faire un drame et surtout il ne faut pas que vous montriez votre malaise et votre propre angoisse ou tristesse. Les enfants sont des éponges, alors souriez, trouvez les mots. Tout va bien se passer. 

source : paroledemamans.com

Article rédigé par:

Partager sur:

Articles similaires

Commentaires

Abonnez-vous !

Arrondissez vos fins de mois en devenant rédactrice du site.

100% gratuit - 100% gagnant

Je m'inscris

Article du mois

Nous suivre sur facebook