Publicité
Princes ou charmants ?

Toutes les petites filles ont été nourries par le mythe du prince charmant à travers les contes de ces belles princesses, comme "la belle au bois dormant", réveillée de son long sommeil par un beau prince ou Cendrillon perdant son soulier.

Plus tard, Hollywood a contribué à nous véhiculer l'image de l'homme parfait, viril et sensible qui promet amour et fidélité à sa dulcinée jusqu'à ce que la mort les sépare.

Nous ne vivons pas dans des châteaux, nous ne dormons pas cent ans, nous n'avons pas de marraine pour transformer les citrouilles en carrosses et à moins d'être bourrées, nous ne perdons pas notre soulier.

La vie n'est ni un film ni un conte de fées et notre réalisme nous fait douter quant à l'existence du prince charmant, mais on a toutes envie de rencontrer le grand amour et de le garder pour toute la vie.

Les hommes d'aujourd'hui ne chevauchent pas de blanc destrier. Ils ont troqué leurs collants contre un jean, ont parfois des manières douteuses et ont peur de s'engager, mais il reste tout de même sur notre planète des bipèdes attachants.

Les hommes que l'on rencontre ne sont peut-être pas des êtres parfaits, ils ne sont pas des princes, ils ont quelques défauts et quand ils ressemblent au crapaud du conte, un baiser ne les transforme pas. L'idée est d'être indulgente, de ne pas les abreuver de reproches pour tout et n'importe quoi, mais plutôt d'observer leur côté "mec bien" et de tenir compte de leurs efforts.

C'est en portant un regard nouveau sur les hommes que nous côtoyons, qu'ils se transformeront en princes charmants, et pour être tout à fait honnêtes posons nous la question, nous mêmes, ressemblons-nous vraiment à ces princesses de contes ?

 

 

 

Article rédigé par:

Partager sur:

Commentaires

Abonnez-vous !

Arrondissez vos fins de mois en devenant rédactrice du site.

100% gratuit - 100% gagnant

Je m'inscris

Article du mois

Nous suivre sur facebook