Publicité
Un ado à la maison, ce n'est pas toujours simple !

Au cours de son adolescence, un jeune sent bien qu'il dispose de nouvelles capacités, physiques et intellectuelles notamment. Mais il n'en connaît pas encore exactement les contours et limites. Comment faut-il se comporter avec notre ado ?

Faut-il s’opposer à ce qu’ils s'isolent trop dans leur chambre, notamment avec l’ordinateur et la télé ? 

La télévision et l'ordinateur font partie du monde des ados, ils ont grandi avec. Je ne suis pas contre leur présence dans une chambre. La télé a été une sorte de nounou pour les jeunes générations. Et un ado, mature, se comporte de manière saine face à son ordinateur. C'est son moyen de communication avec son entourage. 

Quel rôle les copains jouent-ils dans le développement de l’adolescent ? 

A l'adolescence, on projette toujours sur son meilleur ami toutes les qualités que l'on aimerait avoir. Les ados ont besoin d'un idéal qu'ils n'atteindront jamais et, à cet égard, l'adolescence marque le début d'une désillusion. Parallèlement, les amis sont importants, ils sont le symbole de liberté. Par leur intermédiaire, l'ado se détache de sa famille, il choisit les gens avec lesquels il veut passer plus du temps. 

Mais que cela n'empêche pas les parents d’interdire la fréquentation de quelques amis. Les ados adorent l’extrémisme, ils apprécient que leurs parents s'opposent fermement, cela va surement ouvrir une discussion.

Les conflits avec les parents sont donc inévitables ?

Pour moi, l’adolescence, c'est une négociation obligatoire. Les règles du jeu sont claires pour qu'ait lieu la discussion. Et que l'on ne vienne pas me parler d'un retour de l'autorité, ça m'agace au plus haut point ! 

Les parents ont fait des progrès magnifiques pour mieux comprendre leurs enfants, et voilà qu'il faudrait maintenant revenir en arrière et redevenir autoritaire, ça n'a pas de sens. Ce qui me paraît intéressant en revanche, c'est qu'en tant que parent, on s'affirme clairement dans ce que l'on pense. Plutôt que de dire à son enfant : “Ne fréquente pas telle personne”, je pense qu'il faut plutôt dire : “Je ne veux pas que tu fréquente cette personne et voilà pourquoi…” On explique sa position et on la défend.

Pourquoi cette crise est-elle un moment difficile pour les parents ?

Les parents ont un gros défaut, ils ne comprennent pas qu'ils vieillissent. La crise de l'adolescence renvoie à la crise que vivent les parents. En traitant ses parents de “vieux cons”, l'ado pose un diagnostic. Il n'y a rien de plus vieux con qu'un vieux con qui ne veut pas l'être ! 

Mais à côté de ces tensions, il me paraît essentiel de toujours garder une réserve d'espérance, il ne faut jamais désespérer de l'avenir de son enfant. Un parent, c'est d'abord un supporter fidèle de son ado, même s'il lui arrive, parfois, comme toutes les équipes, de moins bien jouer !

Article rédigé par:

Partager sur:

Articles similaires

Commentaires

Abonnez-vous !

Arrondissez vos fins de mois en devenant rédactrice du site.

100% gratuit - 100% gagnant

Je m'inscris

Article du mois

Nous suivre sur facebook